Se connecter avec nous

SANTE

Covid-19 : Environ 750.000 personnes attendues pour la 2e phase de vaccination à Bukavu

Publié

sur

Environ 750.000 personnes âgées de 18 ans et plus sont attendues pour la deuxième phase de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Le lancement de cette deuxième campagne de vaccination est intervenu mardi 02 août 2022 à Kadutu au stadium de Buholo 4.

Selon Bilubi Ulengabo, maire de la ville de Bukavu, qui a lancé officiellement la 2e phase de cette campagne, elle vise à protéger toute la population du risque de propagation du coronavirus et renforcer l’immunité des personnes qui s’étaient déjà vaccinées.

« La vaccination reste la voie privilégiée pour mieux lutter contre le coronavirus. Nous devons tous sensibiliser pour amener notre population à se faire vacciner et à se protéger. Ceux qui se sont fait vacciner avant peuvent encore le faire pour renforcer leur immunité », a-t-il déclaré à la presse.

Pour sa part, docteur Joseph Matundanya, coordonnateur du programme élargie de vaccination au Sud-Kivu, souligne que cette campagne de vaccination ira jusqu’au 14 août prochain.

Il invite ainsi les personnes de la tranche d’âge concernée à se diriger vers les sites de vaccination disponibles dans toutes les zones de santé pour recevoir le vaccin.

Il sied de signaler que toutes les 26 provinces de la RDC sont à ce jour touchées par cette pandémie et le pays a déjà notifié plus de 92.400 cas sur toute l’étendue du territoire national.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTE

Kongo central : l’Institut Médical Évangélique (IME Kimpese) doté d’une usine de production d’oxygène médical.

Publié

sur

Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

*Kongo central : l’Institut Médical Évangélique (IME Kimpese) doté d’une usine de production d’oxygène médical.*

C’est le le Vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr HOLENN Serge Emmanuel, qui a procédé à l’inauguration de cette usine de production d’oxygène médical, le samedi 26 novembre 2023, dans l’enceinte de l’hôpital IME Kimpese, grâce à l’appui financier de Clinton Health Access Initiative, CHAI en sigle.

Dans son discours inaugural, le Vice-ministre de la santé a témoigné sa reconnaissance à l’ONG CHAI-DRC pour son appui, avant de faire le point sur les efforts fournis par le gouvernement dans mise en place dans les hôpitaux, des usines d’oxygène médical.

<Je voudrais aussi témoigner ma reconnaissance à notre partenaire CHAI-DRC avec lequel nous entretenons un partenariat constructif dans plusieurs chantiers, notamment pour la mise en place des usines de production d’oxygène médical. L’inauguration de l’usine de production d’oxygène à Mbuji-Mayi le mois dernier. témoigne de notre volonté commune avec le Partenaire CHAI à cheminer ensemble.
L’enquête menée en 2018 par l’Ecole de santé Publique de Kinshasa a montré que seulement 6% des établissements de soins disposaient de l’oxygène médical, mais, les efforts fournis par le Gouvernement et ses partenaires, en réponse à la pandémie à COVID-19 ont fait passer cette disponibilité à 33%, selon l’enquête menée avec l’appui de PATH en 2021. L’inauguration de ce jour reste donc un signe encourageant et une démonstration de la matérialisation de la Couverture Santé Universelle, vision chère au Président de la République son Excellence FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO>. A-t-il indiqué.

Pour Dr HOLENN Serge Emmanuel, Cette usine de production d’oxygène médical s’inscrit dans la feuille de route nationale du passage à l’échelle de la disponibilité de l’oxygène médical et de l’oxymètre de pouls dans les établissements de soins, visant à promouvoir la qualité de l’offre des soins et des services dans différentes formations sanitaires de la province du Kongo central en général et du district des cataractes en particulier.
Il a conclu son mot par le souhait de voir cette usine être gérée avec beaucoup déficiences et de responsabilités.

*CELLCOM/MINSANTÉ*

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Un mois après son lancement, Dr Samuel-Roger Kamba évalue la gratuité de la maternité et de soins de nouveaux né

Publié

sur

Un mois après son lancement, Dr Samuel-Roger Kamba évalue la gratuité de la maternité et de soins de nouveaux né

Jeudi 05 octobre 2023. Le ministre de la Santé Publique Hygiène et Prévention, Docteur Samuel-Roger Kamba a effectué une visite de travail à la Maternité de Kintambo et à la Clinique Ngaliema pour palper de ses propres doigts l’effectivité de la gratuité de la maternité , un mois après son lancement par le président de la République.

Après son entretien avec le Médecin Directeur de la Maternité de Kintambo , le Ministre, a visité et parlé avec quelques femmes qui ont donné naissance normalement et ceux qui ont accouché par césarienne. Plusieurs ont témoigné leur gratitude au ministre pour ce vaste programme du président de la République , Félix Tshisekedi.

Le programme de maternité gratuite lancé par le chef de l’État est bien accueilli par les femmes qui en sont les premières bénéficiaires, dit la responsable de la maternité de Kintambo . Il y a cependant, des problèmes d’ordre opérationnels, et la grève du personnel médical est également un défi. Actuellement, cette structure sanitaire a déjà enregistré 560 consultations prénatales, plus de 40 accouchements eutociques et 51 accouchements par césarienne, avec 9 bébés pris en charge. La population est reconnaissante envers le président qui a initié ce programme a conclu, Brigitte Tupela, médecin directeur de la Maternité.

Après la maternité de Kintambo , Dr Samuel-Roger Kamba a fait le même exercice à la Clinique Ngaliema de Kinshasa.

CELLCOM MINSANTE

Continuer La Lecture

SANTE

La gratuité de la maternité et des soins du nouveau né lancée par le Chef de l’Etat est effective sur l’ensemble de la ville de Kinshasa.

Publié

sur

La gratuité de la maternité et des soins du nouveau né lancée par le Chef de l’Etat est effective sur l’ensemble de la ville de Kinshasa. Pour en avoir le coeur net, le ministre de la santé publique hygiène et prévention Samuel Roger Kamba, accompagné du Coordonnateur du Conseil National de la couverture santé universelle (CNCSU) Polydore Kabila Mbongani s’est rendu à Barumbu au centre hospitalier Boyambi dans la concession Armée du Salut. Les heureux nouveaux nés gratuitement sont pris en charge pendant leurs premiers 28 jours par la couverture santé universelle comme dans près 300 structures sanitaires de Kinshasa.

Le ministre s’est aussi rassuré du plateau technique du centre hospitalier pour offrir cette gratuité de la maternité et des soins du nouveau né. Au passage, l’instruction a été donnée au médecin directeur de rembourser les frais de maternité perçus hier alors que la gratuité avait déjà été lancée par le chef de l’Etat.

Information relayée

+243 895798075

Continuer La Lecture

A LA UNE