Se connecter avec nous

ECONOMIE

RDC : “Pour relancer la SOKIMO, nous avons besoin de financement”, (DG)

Publié

sur

La société minière de Kilo-Moto “SOKIMO”, une entreprise de l’État congolais, se trouve dans un état peu reluisant car “improductive” depuis plusieurs années.

Ayant pris ses fonctions à la tête de ladite société depuis le mois de septembre dernier, le nouveau directeur général veut la relancer.

Pour y arriver, Pistis Bononge Tokole a, au cours d’un point de presse tenu à Bunia le mercredi 07 décembre 2022, affirmé que cette société minière a besoin de financement.
En outre, il estime que la condition pour ladite relance est basée sur la capacité à produire de l’or.

“Pour relancer cette entreprise, ce qui est sûr et certain, nous avons besoin du financement. Ça fait plus de 10 ans que la société est improductive. Nous mettons en place des stratégies qui vont nous aider à relancer cette société. Et pour relancer cette société, la condition est basée sur la production de l’or. Nous devons chercher des moyens, des énergies pour que la société devienne un opérateur minier, comme cela est le souhait du chef de l’État, de tous les agents et de la nouvelle équipe”, a-t-il déclaré à la presse.

Par la même occasion, le numéro 1 de la SOKIMO souligne qu’un atelier a été organisé à Kinshasa il y a quelques jours, afin de réfléchir sur les voies et moyens de la relance de cette société. A ce stade, une équipe travaille sur l’élaboration d’un plan de développement stratégique, précise-t-il.

“Dans cet atelier, toutes les matières de la société ont été traitées. Ces matières ont été regroupées en 4 thématiques. Il y a eu la thématique sur la relance de la production de l’or, il y a eu la thématique sur le renforcement de capacité et amélioration de la production de nos centrales électriques, il y a eu la thématique sur la dette sociale, fiscale et la mise à la retraite, etc.”, a poursuivi Pistis Bononge Tokole.

Pour mobiliser l’argent nécessaire pour la relance de cette entreprise étatique, le directeur général sans préciser le montant en appelle au soutien du gouvernement congolais et en même temps, il dit compter sur les partenaires.

Il sied de noter que le nouveau directeur général de la société minière de Kilo-Moto a effectué pour la première fois une mission de service en Ituri et dans le Haut-Uele.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECONOMIE

Félix Tshisekedi a procédé ce lundi dans la commune de Limete à l’inauguration de la maison entrepreneuriale

Publié

sur

#Kinshasa: LeChef de l’État Félix Tshisekedi a procédé ce lundi dans la commune de Limete, à #Kinshasa, à l’inauguration de la première maison de l’entrepreneuriat et innovation.

« C’est grâce à votre vision et votre leadership que les moyens financiers ont été débloqués pour la finalisation de ces travaux de construction”, a dit le ministre des Petites et Moyennes Entreprises Désiré M’zinga s’adressant au Président Tshisekedi.

Leministre des PME a rendu un vibrant hommage au Chef de l’État “pour le soutien permenant accordé au développement du secteur privé en général et celui de l’entrepreneuriat en particulier en vue de la création des millionnaires ou des milliardaires congolais”.

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Félix Tshisekedi au Congo Brazzaville dénonce l’hypocrisie de la communauté Africaine

Publié

sur

#RDC 28.10.2023|#Congo
Avant de clore son discours au Sommet des trois bassins forestiers ce samedi au #CongoBrazzaville, le Président Félix Tshisekedi a dénoncé l’agression de la #RDC par le #Rwanda et il a lancé un appel à la paix et à l’unité en #Afrique.
“Il se passe dans le Parc des Virunga, une des réserves naturelles les plus importantes au monde, un activisme armé qui met à mal cet écosystème. Cela n’a pas été décidé à #Washington ou à #Paris, mais en #Afrique et plus précisément à #Kigali”, a dit le Chef de l’État.”Nous devons bannir l’hypocrisie entre nous. Nous devons avoir le courage entre Africains de nous regarder les yeux dans les yeux, nous dire qu’on ne peut pas s’appeler frères et se poignarder dans le dos”, a rajouté le Président Tshisekedi.

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Est ce que les agents de la miba sont payés chaque mois ? «faux» rétorquent quelques travailleurs en colère contre l’affirmation du ministre de finance. Lisez l’article– Sangocd –

Publié

sur

Est ce que les agents de la miba sont payés chaque mois ?

«faux» rétorquent quelques travailleurs en colere contre l’affirmation duu ministre de finance.

Alors que le gouvernement congolais affirme avoir déjà payé 1,5 million USD pour relancer l’un des 3 barrages hydroélectriques de la Minière de Bakwanga (MIBA), au Kasaï-Oriental.

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi a fait cette affirmation, la semaine dernière, lors de son oral devant l’assemblée provinciale du Kasaï-Oriental.

L’argentier national a cependant indiqué que l’exécutif national entend réhabiliter trois barrages hydro électriques de cette entreprise qui vont produire 30 Mégawatts d’énergie électrique :

« En attendant d’aller plus loin dans la grande relance minière, nous allons partir sur les actifs énergétiques de la MIBA, parce qu’elle est propriétaire de 3 barrages qui sont en difficulté, et nous avons évalué la possibilité de relancer ces 3 barrages. Au moment où nous parlons avec la direction intérimaire, nous avons pris un engagement de financer à concurrence à 3 millions de dollars. Nous avions déjà payé un million et demi USD pour relancer un des 3 barrages, et le contrat est en cours ».

Il s’agit des barrages hydro électriques de Tshiala, de la Lubilanji 1 et 2, se trouvant tous dans le territoire de Katanda au Kasaï-Oriental.

« L’objectif c’est de relancer ces 3 barrages, dont le total de production, avec quelques aménagements, pourrait aller au-delà de 30 Mégawatts. Si on a 30 Mégawatts pour la MIBA aujourd’hui, on ne règle pas seulement le problème pour la future production minière, mais aussi pour la population, pour l’économie de la province », a poursuivi Nicolas Kazadi.

Le ministre des Finances a par ailleurs Il a annoncé avoir pris l’engagement avec la direction de la MIBA, sur les restes des centrales.

Parce que, ajoute-t-il, le gouvernement est prêt à mobiliser jusqu’à 40, voire 50 millions USD à valoir sur la dette de la MIBA.

Continuer La Lecture

A LA UNE