Se connecter avec nous

ACTUALITE

« La balle qui a été tirée est bel et bien partie de l’arme trouvée à côté du corps de Chérubin Okende » (Justice)

Publié

sur

DC : « La balle qui a été tirée est bel et bien partie de l’arme trouvée à côté du corps de Chérubin Okende » (Justice)

 

Le procureur général près la Cour de cassation, Firmin Mvonde Mambu, était de nouveau devant la presse dans l’après-midi de ce mercredi 19 juillet à Kinshasa, pour présenter de nouveaux éléments relatifs à l’assassinat de l’opposant congolais et ex-ministre des Transport, Chérubin Okende Senga.

 

Firmin Mvonde Mambu a nettement nuancé ses propos tenus il y a six jours après la découverte du corps criblé de balles, du porte-parole du parti Ensemble de Moïse Katumbi, dans sa jeep abandonnée sur l’avenue Poids lours à Kinshasa.

 

« Si vous avez tout le film de ce que j’ai dit, je n’ai jamais été affirmatif. J’avais dit et je le redis aujourd’hui : Monsieur Chérubin Okende avait été tué dans son véhicule, le moteur encore en marche, la climatisation allumée, la ceinture de sécurité en place sur son corps, avec une arme à côté de lui, donc du siège du chauffeur, avec une balle qui lui avait traversé la tête. Je parlais au conditionnel, probablement », a-t-il expliqué, tout en affirmant que la police scientifique a confirmé la thèse selon laquelle, « la balle qui a été tirée est bel et bien partie de l’arme trouvée à côté du corps de Chérubin Okende ».

 

Le procureur général près la Cour de cassation a précisé que seule l’autopsie devra déterminer si la mort est venue par balle ou non. Il a également souligné le fait que celle-ci est « cruciale » et ses résultats sont attendus pour donner l’éclairage et la certitude sur certaines zones d’ombre de l’enquête.

 

« La balle a été tirée de l’intérieur du véhicule, est-ce que la cause de la mort vient de la balle tirée sur lui ? Dans quel état se trouvait la victime si ce n’est pas par balle, au moment où cela avait été fait ? J’ai des résultats un peu plus importants par rapport à ça, je ne peux pas le livrer pour le moment. L’autopsie dont le résultat est attendu viendra mettre un point sur ça », a-t-il conclu ses explications au sujet de l’armée trouvée sur la scène du crime.

 

Dans un autre registre, Firmin Mvonde Mambu a annoncé officiellement qu’en plus du garde du corps et du chauffeur de la victime, plusieurs autres personnes ont été interpellées et seront confrontées dans les prochains jours.

 

Monge Junior Diama

ACTUALITE

#RDC: Manifestation contre les impérialistes qui sont derrière la guère dans l’Est de la RDC. Cliquez ici

Publié

sur

Manifestation à Kinshasa, pour dénoncer le silence de la communauté internationale en particulier les États-Unis et les soutiens des pays occidentaux au Rwanda, les manif£stants anti-imp£riali$te stoppés par la police.

Cette Grosse fumée est observée à l’entrée de l’avenue de l’hôtel qui abrite les ambassades de Chine, Etats-Unis, Espagne et le QG de la MONUSCO dans la capitale congolaise Pendant que le mouvement de protestation s’est emparé ce samedi 10 février du boulevard du 30 Juin, une artère majeure de la commune de la Gombe à Kinshasa.

Vers 13h, un groupe de jeunes manifestants, rejoints par des motards, a barré la circulation et brûlé des pneus à hauteur de la station-service Sozacom, non loin de l’ambassade des États-Unis.

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Kongo central : Premières décisions après les incidents de Kimpese

Publié

sur

Premières décisions après les incidents de Kimpese

Gouverneur du Kongo Central et administrateur du territoire de Songololo rappelés à Kinshasa

Policiers et militaires qui ont tiré sur la population mis à la disposition de la justice militaire, audiences foraines bientôt.

Le commandant du commissariat de la Police/Songololo rappelé à Kinshasa “pour des mesures disciplinaires”.

Dotation des compteurs par la SNEL et la REGIDESO, une des revendications de la population.

Prise en charge des obsèques des victimes et soins des blessés.

Ces incidents ont officiellement fait 7 morts

BBS

Continuer La Lecture

ACTUALITE

#ITURI: le général Johnny loboya relève le défi du développement et de la sécurité.

Publié

sur

État de siège en marche en Ituri. Le Général Luboya sur les fronts de développement

Longtemps abandonnée, la ville de Bunia est en train de se métamorphoser dans un temps record, sous la vision de Fatshi. 20Km de la voirie urbaine en cours d’asphaltage.

Du rond-point TMB à la rivière Kanyasi en passant par le rond-point Athénée, pont Mutchanga, marché Saio, Boulevard Lembambo, marché central pour chuter à l’aéroport national Murongo de Bunia.

L’ituri sous sous état de siège, depuis de 2021, a pris une lancée significative de développement et de la restauration de l’autorité de l’Etat grâce à la vision du chef de l’Etat, matérialisée par le Lt General Luboya Nkashama.

 

Continuer La Lecture

A LA UNE