Se connecter avec nous

ACTUALITE

Monde : Poutine défis à nouveau les occidentaux. Malgré le mandat d’arrêt international,il a effectué un voyage vers la Chine.

Publié

sur

Poutine peut se rendre en #Chine malgré le mandat d’arrêt émis par la #CPI.
Ce voyage en Chine est le deuxième déplacement à l’étranger de Vladimir Poutine depuis que la Cour pénale internationale a émis, en mars, un mandat d’arrêt contre le président russe, l’accusant de crime de guerre pour la déportation illégale d’enfants ukrainiens. Désormais, ses déplacements à l’étranger sont limités pour éviter tout risque d’arrestation.

Vladimir Poutine a atterri en Chine ce mardi 17 octobre pour une visite et une rencontre avec Xi Jinping. Et tout comme le Kirghizstan, où Vladimir Poutine s’est déplacé la semaine du 9 octobre, le pays communiste ne reconnaît pas la compétence de la Cour pénale internationale.

Le président russe peut donc se rendre à Pékin sans risque d’y être inquiété, tout comme dans la soixantaine d’États qui ne reconnaissent pas la juridiction de la CPI, comme l’Inde, les républiques d’Asie centrale, la Corée du Nord, la Biélorussie, ou encore l’Iran, la Syrie et l’Irak.

Quid du prochain G20 ?
À ce jour, 123 pays ont signé et ratifié le Statut de Rome, parmi lesquels, les 27 États de l’UE. Mais aussi la Moldavie, la Mongolie, le Venezuela ou encore l’Afrique du Sud. Johannesburg a accueilli, en août dernier, le sommet des BRICS et Vladimir Poutine n’avait pas pris le risque de s’y rendre en personne, y envoyant son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov.

Autre grand rendez-vous international où le président russe est convié l’an prochain : le sommet du G20 au Brésil, un pays qui reconnait la juridiction de la CPI. Si, dans un premier temps, Luis Ignacio Lula Da Silva avait promis d’empêcher l’arrestation de son homologue russe s’il arrivait dans son pays, il a fait marche arrière en déclarant que seule la justice brésilienne pouvait se prononcer sur la question.

RFI

ACTUALITE

#RDC: Manifestation contre les impérialistes qui sont derrière la guère dans l’Est de la RDC. Cliquez ici

Publié

sur

Manifestation à Kinshasa, pour dénoncer le silence de la communauté internationale en particulier les États-Unis et les soutiens des pays occidentaux au Rwanda, les manif£stants anti-imp£riali$te stoppés par la police.

Cette Grosse fumée est observée à l’entrée de l’avenue de l’hôtel qui abrite les ambassades de Chine, Etats-Unis, Espagne et le QG de la MONUSCO dans la capitale congolaise Pendant que le mouvement de protestation s’est emparé ce samedi 10 février du boulevard du 30 Juin, une artère majeure de la commune de la Gombe à Kinshasa.

Vers 13h, un groupe de jeunes manifestants, rejoints par des motards, a barré la circulation et brûlé des pneus à hauteur de la station-service Sozacom, non loin de l’ambassade des États-Unis.

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Kongo central : Premières décisions après les incidents de Kimpese

Publié

sur

Premières décisions après les incidents de Kimpese

Gouverneur du Kongo Central et administrateur du territoire de Songololo rappelés à Kinshasa

Policiers et militaires qui ont tiré sur la population mis à la disposition de la justice militaire, audiences foraines bientôt.

Le commandant du commissariat de la Police/Songololo rappelé à Kinshasa “pour des mesures disciplinaires”.

Dotation des compteurs par la SNEL et la REGIDESO, une des revendications de la population.

Prise en charge des obsèques des victimes et soins des blessés.

Ces incidents ont officiellement fait 7 morts

BBS

Continuer La Lecture

ACTUALITE

#ITURI: le général Johnny loboya relève le défi du développement et de la sécurité.

Publié

sur

État de siège en marche en Ituri. Le Général Luboya sur les fronts de développement

Longtemps abandonnée, la ville de Bunia est en train de se métamorphoser dans un temps record, sous la vision de Fatshi. 20Km de la voirie urbaine en cours d’asphaltage.

Du rond-point TMB à la rivière Kanyasi en passant par le rond-point Athénée, pont Mutchanga, marché Saio, Boulevard Lembambo, marché central pour chuter à l’aéroport national Murongo de Bunia.

L’ituri sous sous état de siège, depuis de 2021, a pris une lancée significative de développement et de la restauration de l’autorité de l’Etat grâce à la vision du chef de l’Etat, matérialisée par le Lt General Luboya Nkashama.

 

Continuer La Lecture

A LA UNE