Se connecter avec nous

ACTUALITE

Tribune : Congo Airways attend une livraison spéciale des deux (2) avions de ligne neufs achetés sous un contrat de leasing avec une option d’achat en fin de contrat, il s’agit des Boeing 737-800 de la dernière génération !

Publié

sur

Tribune

Le Président Bâtisseur SEM Félix Antoine Tshisekedi en bon père de la nation ne veut que des bonnes choses pour son peuple !

Congo Airways attend une livraison spéciale des deux (2) avions de ligne neufs achetés sous un contrat de leasing avec une option d’achat en fin de contrat, il s’agit des Boeing 737-800 de la dernière génération !

Le Boeing 737 Next Generation, communément appelé Boeing 737 NG, est le nom donné aux versions : 600, 700, 800 et 900 du Boeing 737.

C’est la troisième génération dérivée du 737, qui suit la série 737 Classic (300, 400 et 500), produite de 1996 à janvier 2020 (pour les versions civiles) par Boeing dans l’usine Boeing de Renton.

Le 737 NG est vendu en quatre tailles différentes et il peut transporter de 110 à 210 passagers.

Un total de 6 900 Boeing 737 NG ont été livrés dont 4 015 avant avril 2012 et plus de 6 000 commandés.

Il est principalement en concurrence avec l’Airbus A320.

Cette génération a été remplacée par celle du Boeing 737 Max qui a fait son premier vol en 2017.

Le coût unitaire d’un « Boeing 737-800 » neuf est de 90 millions de dollars américains.

Comment les compagnies aériennes financent leurs avions ?

Les compagnies aériennes ne sont pas si différentes de nous, elles jouent juste avec des sommes plus grandes.

Lorsque vous désirez acheter une voiture vous avez 3 possibilités :

1°) Vous la payez cash

2°) Vous allez emprunter auprès de votre banquier

3°) Vous faites un leasing, autrement appelé location avec option d’achat (LOA).

Vous louez la voiture pendant un certain temps au bout duquel soit vous l’achetez soit vous la rendez.

Les compagnies aériennes font face aux mêmes alternatives. A quelques détails près.

Le paiement cash est exclus : quand vous devez renouveler un flotte de 50 longs courriers à 250 millions pièce cela vous fait 13 12,5 milliards à sortir.

Autant oublier tout de suite même si dans les faits les avionneurs font des remises généreuses sur le prix catalogue.

La banque ? Pourquoi pas mais vous êtes sur une activité cyclique, sujette à des crises récurrentes, avec un fort besoin en capital pour des marges faibles.

Partant du principe qu’on ne prête qu’aux riches… Et puis si vous ne payez pas votre banque n’a aucune envie de se retrouver avec une flotte d’A320 sur les bras.

Récupérer votre appartement avec vue sur la Tour Eiffel si vous ne payez pas votre emprunt immobilier oui, une flotte d’avion non.

Reste le leasing !

Comment fonctionne le leasing pour les compagnies aériennes ?

En règle générale, une compagnie aérienne loue ses avions sur disons 20 ans.

Au bout des 20 ans elle peut soit les acheter pour un prix résiduel soit les rendre au loueur (le « lessor ») pour en reprendre des plus modernes, plus performants, plus économiques.

Si elle les rend l’appareil sera soit reloué soit vendu à une compagnie de second rang toute heureuse de mettre la main sur un avion âgé d’une vingtaine d’année pour un bon prix.

Entre temps si notre compagnie a un revers de fortune, comme c’est arrivé pendant la crise du COVID mais également à de nombreuses compagnies en difficulté avant, rendre l’appareil au lessor ne lui apporte pas d’argent frais mais permet de diminuer ses coûts.

C’est une bonne opération pour la compagnie qui lisse son opération sur une longue période et paie souvent moins cher que si elle avait acheté l’avion elle-même.

Pourquoi donc ?

Parce que si elle va voir Airbus pour lui acheter 20 avions elle aura une remise.

Mais si le lessor, lui, achète 300 appareils il aura une encore plus grosse remise, ce qui se répercutera sur le loyer.

Et puis cela arrange Airbus car le lessor est plus solvable et moins risqué qu’une compagnie aérienne.

Une compagnie peut avoir un problème, le lessor, lui, lisse son risque sur plusieurs. Bref l’avionneur y gagne un peu de sécurité aussi.

La compagnie économise du cash en louant moins cher sur une longue durée et le lessor gagne de l’argent avec les loyers et, bien sûr, en revendant l’appareil à la fin du cycle car un appareil bien entretenu se déprécie finalement peu.

Et s’il ne trouve pas preneur (essayez de vendre un A380 d’occasion aujourd’hui…) ?

Et bien l’appareil sera démantelé et ses pièces revendues en pièces détachées.

Pourquoi une compagnie aérienne recoure au leasing ?

On a déjà en partie répondu à la question mais c’est important de bien comprendre les besoins des compagnies en fonction de leur contexte. Une compagnie aérienne a intérêt à avoir recours au leasing.

1°) Si elle n’a pas l’argent pour acheter ses appareils cash.

2°) Elle veut profiter de la croissance du marché. Imaginez par exemple que le tourisme se développe subitement dans une région ou encore qu’une série de faillites créent des opportunités pour des compagnies qui sauraient remplacer les compagnies défaillantes rapidement.

A ce stade il est possible de passer commande chez Boeing ou Airbus et attendre des années pour être livré ou passer par un lessor qui a l’avion en stock ou en commande et livrera sous quelques semaines ou quelques mois.

3°) Une flotte inutilisable. Par exemple vous avez une flotte de 737 Max, ils se retrouvent interdits de vol pour une durée indéterminée et en attendant vous avez vos slots et des équipages que vous payez. Dans ce cas une location courte durée vous permettra de continuer à opérer.

4°) Son activité est saisonnière. Par exemple vous opérez des vols dans une région touristique, beaucoup de demande l’été, peu l’hiver… vous avez tout intérêt à être propriétaire du minimum d’appareils nécessaires et louer les autres pour la saison.

Dont acte,
Maître Beylard David PhD
Attorneys at Law

ACTUALITE

#RDC: Manifestation contre les impérialistes qui sont derrière la guère dans l’Est de la RDC. Cliquez ici

Publié

sur

Manifestation à Kinshasa, pour dénoncer le silence de la communauté internationale en particulier les États-Unis et les soutiens des pays occidentaux au Rwanda, les manif£stants anti-imp£riali$te stoppés par la police.

Cette Grosse fumée est observée à l’entrée de l’avenue de l’hôtel qui abrite les ambassades de Chine, Etats-Unis, Espagne et le QG de la MONUSCO dans la capitale congolaise Pendant que le mouvement de protestation s’est emparé ce samedi 10 février du boulevard du 30 Juin, une artère majeure de la commune de la Gombe à Kinshasa.

Vers 13h, un groupe de jeunes manifestants, rejoints par des motards, a barré la circulation et brûlé des pneus à hauteur de la station-service Sozacom, non loin de l’ambassade des États-Unis.

Continuer La Lecture

ACTUALITE

Kongo central : Premières décisions après les incidents de Kimpese

Publié

sur

Premières décisions après les incidents de Kimpese

Gouverneur du Kongo Central et administrateur du territoire de Songololo rappelés à Kinshasa

Policiers et militaires qui ont tiré sur la population mis à la disposition de la justice militaire, audiences foraines bientôt.

Le commandant du commissariat de la Police/Songololo rappelé à Kinshasa “pour des mesures disciplinaires”.

Dotation des compteurs par la SNEL et la REGIDESO, une des revendications de la population.

Prise en charge des obsèques des victimes et soins des blessés.

Ces incidents ont officiellement fait 7 morts

BBS

Continuer La Lecture

ACTUALITE

#ITURI: le général Johnny loboya relève le défi du développement et de la sécurité.

Publié

sur

État de siège en marche en Ituri. Le Général Luboya sur les fronts de développement

Longtemps abandonnée, la ville de Bunia est en train de se métamorphoser dans un temps record, sous la vision de Fatshi. 20Km de la voirie urbaine en cours d’asphaltage.

Du rond-point TMB à la rivière Kanyasi en passant par le rond-point Athénée, pont Mutchanga, marché Saio, Boulevard Lembambo, marché central pour chuter à l’aéroport national Murongo de Bunia.

L’ituri sous sous état de siège, depuis de 2021, a pris une lancée significative de développement et de la restauration de l’autorité de l’Etat grâce à la vision du chef de l’Etat, matérialisée par le Lt General Luboya Nkashama.

 

Continuer La Lecture

A LA UNE